Compagnie-de-Trencavel Index du Forum
Compagnie-de-Trencavel
Compagnie de Trencavel , association loi 1901 sur la reconstitution historique du monde Occitan au XIII eme siecle
 
              
Index    Faq    Rechercher    S'enregistrer    Connexion    
 
              



 Bienvenue 



L'assiotation rentre en période hivernale.  


 
 
 
Une nouvelle organisation, qui demande l'aide de tous les membres, est en cours. 
 
 
 
La Compagnie de Trencavel reviendra comme elle le fait chaque à chaque, encore plus rayonnante ! 
 
 
 
:: Réalisation d'une bouterolle ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> Vie Militaire -> Armes et protections XIIIeme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Mer 18 Mar - 10:58 (2015)    Sujet du message: Réalisation d'une bouterolle Répondre en citant

Restitution d’une bouterolle de fourreau d’épée médiévale. (vers 1240-1250)

Beaucoup de médiéviste essaient, tant bien que mal, de se donner une image de ce qu’était un milite pendant la croisade contre les albigeois. La plupart d’entre eux abhorrent à la taille une épée qui n’est pas vraiment une arme. Cette « épée » est rangé dans un fourreau attaché à un baudrier qui, dans le meilleur des cas, est d’inspiration germanique.
Mais que penser de la bouterolle de cuir qui orne le bas de ces fourreaux ?

La fonction principale de la bouterolle était de protéger des chocs et du ragage la partie basse du fourreau. Pour ce faire, le métal a semblé être le matériau le plus adapté à résister aux aspérités abrasives.
Dès l’Âge du Bronze Moyen, nos anciens ont utilisé des bouterolles en bronze. Puis elles ont été fabriquées en fer au Moyen Âge.
Si nos musées sont bien pourvus en bouterolles de bronze, très peu de bouterolles de fer sont parvenues jusqu’à nous.
Néanmoins, le Musée historique et archéologique de Montségur détient les restes d’une bouterolle de fer retrouvée lors des fouilles du site de Montségur.
Il est fort probable que cette bouterolle soit, au plus tard, des années 1243 (prise du pog). D’ailleurs, elle est de même facture que celles qu’on peut voir dans les miniatures de la bible de Maciéjowski.



Restes d’une bouterolle. Musée de Montségur.



Bouterolles. Bible de Maciéjowski.


ESSAI DE RESTITUTION :

Pour cela j’ai pris en compte les dimensions du reste de la bouterolle de Montségur et les exemples donnés par la bible de Maciéjowski.
Une lame d’épée (première moitié du XIIIe siècle) du Musée Vivant Denon m’a permis de déterminer quelle aurait pu être la forme et les dimensions de la pointe du fourreau.




1- Réalisation d’une matrice ou forme, en fer, correspondant aux dimensions de la pointe du fourreau.



2- Mise en forme d’une tôle sur la matrice.



3- Découpe des ouvertures, façonnage du décor supérieur, puis soudures des tôles sur l’arrière de la bouterolle.



4- Mise en forme au marteau et à la forge de l’arrondi qui termine la bouterolle.



5- Ponçage et lustrage de la bouterolle.


Cette bouterolle, une fois terminée, m’a semblée un peu lourde par ses formes par rapport à la pièce originale. Un amincissement des largeurs de tôle m’a rapproché de ce que pouvait être une bouterolle de fourreau à la fin de la première moitié du XIIIe siècle.
Quelles sont vos remarques ?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 18 Mar - 10:58 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Raimond II Trencavel
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2013
Messages: 477

MessagePosté le: Jeu 19 Mar - 16:23 (2015)    Sujet du message: Réalisation d'une bouterolle Répondre en citant

Nos remarques ?
Stupéfiant, titanesque, ahurissant, époustouflant, splendide !!! Et j'en passe....
Vous avez messire de Pensac des mains en OR !
Quand à la beauté et l'historicité, il n'y a pas son égal, sinon les pièces de musée.
Vous parlez de poids, sans nous dire combien de gr.
Trop lourd au bas du fourreau ? Cela doit équilibrer l'ensemble, afin que fourreau et épée ne "flotte" dans les courses épiques. Non ?
Moi qui compte acheter une bouterolle à Rechignac (au prince d'Orange), je vais revoir ma copie...
_________________
toujours plus loin, toujours plus fort


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Ven 20 Mar - 09:47 (2015)    Sujet du message: Réalisation d'une bouterolle Répondre en citant

Messire de Trencavel. Afin que vous puissiez faire un choix de la bouterolle qui correspondrait à celle qui aurait pu équiper celle d'un grand vicomte que vous êtes, je vous livre une chronologie de modèles du XIIIe siècle.



Il est évident que la réalisarion d'un bouterolles historiques a un coup non négligeable qui n'a rien de commun avec celui affiché par Réchignac. C'est le même rapport entre une épée historique fabriquée par Gaël Fabre et une venue des pays de l'est.


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Ven 20 Mar - 10:00 (2015)    Sujet du message: Réalisation d'une bouterolle Répondre en citant

Messire Raimond de Trencavel, j'ai oublié de vous donner le poids de la dite bouterolle. 150 grammes.

Revenir en haut
Raimond II Trencavel
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2013
Messages: 477

MessagePosté le: Ven 20 Mar - 11:52 (2015)    Sujet du message: Réalisation d'une bouterolle Répondre en citant

Le 2iéme modèle, me plaint énormément, c'est d'ailleurs celui que vous avez restitué.
Je ne pensais pas qu'il y avait autant de forme de bouterolles au XIIIe siècle.
Hé oui, évidemment, tout comme une épée de chez Gaël Fabre, l'artisanat et le sur-mesure ont un coût...
150 gramme de plus, sur un habit de combat, n'est pas grand chose, vu la musculature de nos anciens.
Il me tarde de voir un nouveau post, de vous. Vous nous en apprenez tant...
Merci messire Guillaume de Pensac !
_________________
toujours plus loin, toujours plus fort


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Sam 21 Mar - 09:44 (2015)    Sujet du message: Réalisation d'une bouterolle Répondre en citant

Messire Raimond, c'est vrai qu'il y a beaucoup de modèles de bouterolles de baudrier durant tout le XIIIe siècle. Et encore, les modèles anglais et germaniques ne sont pas représentés ci-dessus.
Il est à noter que vers 1250 apparaissent les premières bouterolles à bouton terminal. La bible de Maciéjowski nous en donne deux modèles et la statue du margrave Ekkehard II, à la cathédrale de Naumbourg, est la meilleure représentation d'un baudrier, à langue de serpent, terminé par une bouterolle à bouton.
Messire, est-ce que vous possédez déjà un baudrier avec âme en bois? Est-il recouvert de cuir ?


Normalement, nous serons à Orange le dimanche, pour le marché de l'histoire. Apportez avec vous votre baudrier, pour qu'on discute d'une possible bouterolle.


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Sam 21 Mar - 10:42 (2015)    Sujet du message: Réalisation d'une bouterolle Répondre en citant



Les trois bouterolles du dessus sont anglaises et allemandes.
Dans les bouterolles du dessous, du milieu du XIIIe siècle, deux sont à bouton.


Revenir en haut
Raimond II Trencavel
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2013
Messages: 477

MessagePosté le: Dim 22 Mar - 09:24 (2015)    Sujet du message: Réalisation d'une bouterolle Répondre en citant

Oui messire de Pensac, je possède un fourreau. Il n'a pas d'âme en bois (jugé trop dangereux dans les combats en mêlée), il est tout de cuir, très épais, afin qu'il garde sa forme rigide, lors de la sortie et le "rengainement" de mon épée. Il se termine par une bouterolle de cuir (pas histo). Voila le pourquoi de mes vues sur la bouterolle de Réchiqnac, mais pas histo, non plus, vous me l'avez appris.....
Une question, pour un néophyte de ma trempe !!!
Une bouterolle à bouton, c'est quoi ?
_________________
toujours plus loin, toujours plus fort


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Dim 22 Mar - 13:54 (2015)    Sujet du message: Réalisation d'une bouterolle Répondre en citant

Vers 1245 apparait la bouterolle à bouton pour protéger la pointe des fourreaux des épées. Le bouton situé à l'extrémité de la bouterolle est un appendice qui a pour fonction d'encaisser l'usure due aux frottements.
Une des premières bouterolles à bouton (2ème en haut de la dernière planche), datée 1243/1249, équipait le fourreau du margrave Ekkehard de Naumbourg. 


Revenir en haut
Gontran Le Sénestre
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2012
Messages: 409
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Dim 22 Mar - 16:22 (2015)    Sujet du message: Réalisation d'une bouterolle Répondre en citant

Magnifique travail et superbe exposé messire de Pensac !
Mais puisque tu demandes une remarque : "abhorrent" dans ton premier message, ne devrait-il pas être plutôt "arborent" ? A moins que ces tristes sires ne haïssent leur épée Wink
_________________
Sus à l'herpaille !


Revenir en haut
Raimond II Trencavel
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2013
Messages: 477

MessagePosté le: Lun 23 Mar - 07:11 (2015)    Sujet du message: Réalisation d'une bouterolle Répondre en citant

Rooooooooo un (une) hache, c'est glissée entre la bouterolle et le fourreau......
Plus sérieusement, messire de Pensac, ce bouton de bouterolle était "plein" ou en tôle formée ?
_________________
toujours plus loin, toujours plus fort


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Lun 23 Mar - 09:48 (2015)    Sujet du message: Réalisation d'une bouterolle Répondre en citant

Merci, cher ami Gontran pour avoir découvert cette faute d'orthographe. Effectivement il aurait était plus judicieux d'écrire:.... qui portent à leurs tailles....
Il faut me pardonner, je ne suis plus tout jeune !


Pour en revenir à la bouterolle avec ou sans bouton. Elle ne peut être que fixée sur un fourreau rigide, de construction historique, en bois recouvert de cuir.
Pour le médiéviste qui pratique le spectacle du combat, je ne sais pas si une bouterolle est indispensable sur un fourreau mou.


Est-ce que le bouton était plein, ou était-il creux ?
Pour la période 1250 je suis incapable de donner une réponse affirmative. Je n'ai jamais eu dans les main une bouterolle médiévale de fouille munie d'un bouton. Au XVIe siècle quand certains fourreaux sont protégés par une bouterolle de bronze, celle-ci est moulée et le bouton est plein. Il existe beaucoup de ces bouterolles dans les collections.
Dans le cas d'une bouterolle en tôle de fer, il devrait être possible de former un bouton creux, à la forge. En revanche le bouton plein devra être soudé. Au XIIIe siècle il était plus facile de former le bouton que de le rapporter et de le souder.
Je pense que dans l'état de nos connaissances, seule une expérimentation sur la réalisation prourrait nous renseigner.


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Mar 24 Mar - 19:21 (2015)    Sujet du message: Réalisation d'une bouterolle Répondre en citant

Vers le milieu du XIIIe siècle apparaissent des bouterolles à bouton. Les bouterolles à bouton avaient disparues de l'équipement militaire après l'époque romaine.
Une des premières représentations est visible sur la statue du margrave Ekkehard II, à la cathédrale de Naumbourg.

A partir de la même forme en métal j'ai essayé de réaliser une nouvelle bouterolle..,avec bouton.



Revenir en haut
Geoffroy de Venasque


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2010
Messages: 579

MessagePosté le: Jeu 9 Avr - 09:37 (2015)    Sujet du message: Réalisation d'une bouterolle Répondre en citant

Excellentissime comme d'habitude messire de Pensac... BRAVO pour toutes ces réalisations. Y compris schématique.
_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con


Revenir en haut
Raimond II Trencavel
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2013
Messages: 477

MessagePosté le: Mar 14 Avr - 07:58 (2015)    Sujet du message: Réalisation d'une bouterolle Répondre en citant

Bien le bon jour messire Geoffroy de Venasque,
Hé oui, comme à son habitude, messire Guillaume de Pensac nous distille ses savantes connaissances.
Il nous est précieux et tellement agréable à lire. Nous en apprenons un peu plus à chaque post.
Pour avoir vu de mes yeux, au "Prince d'Orange, ses 2 restitutions de bouterolles, elle sont magnifiques et histo.
Du travail de pro. et soigné.
Bravo et félicitations, messire de Pensac.
_________________
toujours plus loin, toujours plus fort


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:16 (2016)    Sujet du message: Réalisation d'une bouterolle

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> Vie Militaire -> Armes et protections XIIIeme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème MGP_Medieval créé par MagicGraph Pro 7 Concept © 2009
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com