Compagnie-de-Trencavel Index du Forum
Compagnie-de-Trencavel
Compagnie de Trencavel , association loi 1901 sur la reconstitution historique du monde Occitan au XIII eme siecle
 
              
Index    Faq    Rechercher    S'enregistrer    Connexion    
 
              



 Bienvenue 



L'assiotation rentre en période hivernale.  


 
 
 
Une nouvelle organisation, qui demande l'aide de tous les membres, est en cours. 
 
 
 
La Compagnie de Trencavel reviendra comme elle le fait chaque à chaque, encore plus rayonnante ! 
 
 
 
:: Réalisation d'un baudrier d'épée. ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> Vie Militaire -> Armes et protections XIIIeme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Mar 18 Nov - 18:28 (2014)    Sujet du message: Réalisation d'un baudrier d'épée. Répondre en citant

REALISATION D’UN BAUDRIER D’EPEE

Un ami médiéviste, qui a le désir d’être plus crédible en prestation, m’a demandé de l’aider à réaliser un baudrier d’épée « sourcé » XIIIème siècle.
Il m’a semblé utile que cette modeste aide puisse bénéficier à tous et c’est pourquoi j’ai décidé de la poster sur ce forum.

A ma connaissance, nous n’avons pour cette période que trois types d’exemples de baudriers.
. Le premier baudrier est celui de Sancho IV de Castille ( 1280 -1295). La réalisation de ce baudrier de prestige espagnol, est simple mais elle fait appel à beaucoup de coutures sur les bandes de cuir. Aussi nous pensons que ce type de baudrier était rare et plus adapté à la parade qu’à la guerre.
. Le deuxième baudrier est celui du Comte Ekkehard Naumburg (vers 1250) visible sur une statue de la cathédrale de Naumburg.
Curieusement, ce baudrier typé, de facture germanique, est actuellement le plus porté par nos amis médiévistes. Plusieurs didacticiels circulent sur le net pour en faciliter la réalisation. Néanmoins, rien ne prouve que ce baudrier, avec attache en langue de serpent, fût couramment utilisé en France.
. Le troisième baudrier est celui dont nous avons découvert les restes à Saunières (en Saône et Loire) et dont nous avons fait l’étude dans :
http://www.grand-sud-medieval.fr/forum/viewtopic.php?f=17&t=6948&start=30

Nous savons que ce type de baudrier était largement diffusé en France et qu’il était principalement porté dans le midi.
Il est représenté en Angleterre sur le Gisant d’Alexander Giffar (1262) et sur le Gisant de Bernard VII de Comminge, visible au Musée des Ursulines à Toulouse. Ce dernier a été malheureusement très mal dessiné par Cordier dans l’étude de Viollet le Duc sur les baudriers.
Ce baudrier était porté pendant toute la deuxième partie du XIIIème siècle, probablement même avant et après cette période.
Il est regrettable que baudrier « type Viollet le Duc » (qui n’a rien à voir avec la réalité historique) soit encore porté par un grand nombre de médiévistes.

LE BAUDRIER :

Tout d’abord il vous faudra réaliser un fourreau d’épée en bois que vous aurez recouvert de peau. Deux arêtes doivent être ménagées sur le fourreau pour éviter tout glissement des sangles de cuir. Les deux arêtes seront réalisées avec du fil de lin ou de chanvre collé à même le bois du fourreau.




Le baudrier se compose de deux sangles de cuir tanné végétal de 3,5 mm d’épaisseur. Une, en partie haute A de 40 mm de largeur et une en partie Basse B, de 50 à 40 mm de largeur.



Découpe de la sangle en partie haute du fourreau :

La longueur de la bande de cuir va dépendre de l’attache que vous allez choisir. Si vous représentez un grand seigneur ou un chevalier de haut rang, la boucle avec chape et mordant s’impose. En revanche si vous êtes un petit chevalier ou un sergent monté, une simple boucle sans chape sera suffisante.
Une lanière de cuir de 800 mm par 40 mm de largeur et 3,5 mm d’épaisseur sera nécessaire. Elle sera partiellement fendue pour former 4 lanières de 11 mm, de 9 mm et deux de 10 mm.

La cote de 260 sera à ajuster en fonction de votre tour de taille.


Le laçage de la partie haute du fourreau sera réalisé avec les lanières 1 et 2 de la sangle A.






La sangle basse sera découpée dans une longueur de 1300 mm (minimum) de 3,5 mm d’épaisseur. La largeur sera variable : 50 mm d’un côté et 40 mm de l’autre. Elle comportera 10 trous rectangulaires pour le laçage. Un mordant en fer ou en bronze pourra terminer le côté de 40 mm de large.



La sangle B est maintenue sur le fourreau par un laçage réalisé avec la lanière 4. Les trous, non côtés seront percés au plus près du fourreau de façon à le serrer fortement (voir dessin ci-dessous).






L’assemblage des sangles et lanières de cuir se fera sans colle et sans couture. Néanmoins, il est conseillé de faire un montage à blanc (cuir sec) afin de vérifier que nous n’avons pas fait d’erreur. Par la suite, le montage définitif se fera avec du cuir bien mouillé et bien distendu, en serrant fortement le laçage. Le séchage du cuir va resserrer définitivement tous les laçages rendant le baudrier indémontable.




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 18 Nov - 18:28 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gontran Le Sénestre
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2012
Messages: 409
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Lun 8 Déc - 00:29 (2014)    Sujet du message: Réalisation d'un baudrier d'épée. Répondre en citant

J'en suis presque lassé tellement je suis obligé de te le répéter... superbe boulot, encore une fois !!! Okay

Mais après tout, ce n'est que justice, une belle épée ne peut avoir autre chose qu'un bel écrin, l'est-ce pas ? 
_________________
Sus à l'herpaille !


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Lun 8 Déc - 11:31 (2014)    Sujet du message: Réalisation d'un baudrier d'épée. Répondre en citant

Merci Gontran pour ta sollicitude.
 
    Pour les nouveaux venus sur ce forum, il me faut donner quelques précisions.
Tu dis : «  une belle épée ne peut avoir autre chose qu'un bel écrin, »
Peut-être qu’aujourd’hui on peut dire que c’est une belle épée ? Mais, si je me replace au Moyen Âge, c’est une épée de combat performante (une épée de professionnel de la guerre..
    Mon épée n’est pas considérée comme une belle épée. Une belle épée avait pour fonction principale d’être vue et admirée. Au XIII ème siècle une épée, qui devait être admirée par le peuple, était une épée riche, d’apparat. Elle pouvait avoir une garde et un pommeau en or (voir épée des sacres des rois de France).
Le beau, le riche évoquait la puissance.
    Or mon épée correspond aux critères fonctionnels des années 1280. La forme et les dimensions devaient répondre aux impératifs de l’époque. Tout a été pensée pour que cette arme soit plus performante  que celle de l’adversaire et non plus belle. Seul le pommeau, par sa forme peut correspond à une mode.
Il en est de même pour le baudrier qui est simple, sans ornements, mais qui est surtout fonctionnel.
 
   Pour bien comprendre, on pourrait faire un parallèle entre l’épée du M.A et la voiture de course, la Formule 1, d’aujourd’hui.
   Le coureur automobile se doit de disposer d’un véhicule à la pointe du progrès, s’il veut gagner la compétition. En 2014, une « belle voiture des années 30 » ne sera pour lui qu’un handicap. Et il perdra !
Il en est de même pour l’épée du chevalier qui ne devait pas être forcément belle, mais plus efficace que celle de son adversaire. La vie du chevalier dépendait (en partie) de la qualité fonctionnelle de son arme.
 
En fait, Gontran, tu as raison. Une belle épée est bien réalisée et correspond aux critères d’une époque.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:29 (2016)    Sujet du message: Réalisation d'un baudrier d'épée.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> Vie Militaire -> Armes et protections XIIIeme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème MGP_Medieval créé par MagicGraph Pro 7 Concept © 2009
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com