Compagnie-de-Trencavel Index du Forum
Compagnie-de-Trencavel
Compagnie de Trencavel , association loi 1901 sur la reconstitution historique du monde Occitan au XIII eme siecle
 
              
Index    Faq    Rechercher    S'enregistrer    Connexion    
 
              



 Bienvenue 



L'assiotation rentre en période hivernale.  


 
 
 
Une nouvelle organisation, qui demande l'aide de tous les membres, est en cours. 
 
 
 
La Compagnie de Trencavel reviendra comme elle le fait chaque à chaque, encore plus rayonnante ! 
 
 
 
:: L'arbalète du XIII ème siècle. ::
Aller à la page: <  1, 2, 36, 7, 8, 9, 10, 11  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> Vie Militaire -> Armes et protections XIIIeme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Geoffroy de Venasque


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2010
Messages: 579

MessagePosté le: Jeu 23 Jan - 12:02 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Merci Messire de Pensac, mais au fait, que dire des carreaux d'arbalète ? A ce titre des explications sont données notamment sur le lien relatif aux templiers en terre sainte, concernant le tir de haut en bas avec une arbalète: http://www.youtube.com/watch?v=8kJ50u4cEVs
A priori, le système de la retenue avec la lamelle métallique existait au XIIIe siècle, c'est ce qui est expliqué au point 7.20 de la vidéo.
_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 23 Jan - 12:02 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Jeu 23 Jan - 18:55 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

   Messire de Venasque, David Nicolle est un chercheur anglais spécialiste du Moyen Âge. C’est une personne éminente dans le monde médiéval, que tous respectent.
   Est-ce qu’au Moyen Orient et principalement à Jérusalem on utilisait déjà au XIIIe siècle la languette d’acier pour maintenir le carreau sur l’abrier quand on tirait vers le bas? David Nicolle ne dit pas que c’est à cette époque qu’on dota les arbalètes de cette languette. Personnellement, je ne le sais pas, mais ce que je peux dire c’est que cette languette est inexistante sur les arbalètes qui ornent les vitrines de nos musées.

Aujourd’hui, cette lame d’acier agit  comme un élément de sécurité sur tous les modèles en vente au public. En effet, le fait de maintenir fermement le carreau sur l’arbrier, évite à celui-ci, si il bouge, de partir dans n’importe quelle direction lors de la détente. De plus les fabricants d’arbalètes indiquent que cela empêche le carreau de partir vers l’arbalétrier lors d'un malencontreux recul de la corde, et de le blesser.
Mais quand est-il exactement ?


Revenir en haut
Geoffroy de Venasque


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2010
Messages: 579

MessagePosté le: Jeu 23 Jan - 20:21 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

La période du XIIIe est évoquée en début du documentaire. De plus, il est question du rôle des templiers en terre sainte et notamment lors des croisades. La dernière croisade a eu lieu à priori en 1291. Nous sommes donc en période XIIIe siècle. Mais il est précisé que les arbalètes n'étaient pas toutes munies de ce dispositif de retenue, donc, c'était peut-être spécifique et à l'initiative des templiers défenseurs de la forteresse !?
_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Sam 25 Jan - 14:07 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Je dois vous avouer que je n'en sais pas plus  sur cet appendice en lame d'acier.
Mais je vais poser la question aux spécialistes de l'arbalète médiévale.

Pour en revenir à la réalisation de l'arc composite, c'est un travail assez long.
Par économie je m'étais procuré des tendons pour chiens d'environ 15 cm de long car le magasin Flybow était en rupture de stock. Il est à noter que les tendons vendus par Flybow sont défibrés et ont une longueur qui voisine les 30 cm.
La partie de l'arc qui travaille à la traction est donc constitué de ce fait de tendons longs et de tendons courts.

Ci-dessous une section de l'arc dans sa partie la plus importante (cotes en mm).



Revenir en haut
Geoffroy de Venasque


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2010
Messages: 579

MessagePosté le: Sam 25 Jan - 14:36 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Messire de Pensac c'est excellentissime... Par ailleurs, Est-ce que le bois de l'arc peut être remplacer pas du frêne ?
_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 13:42 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Le bois qui entre dans la composition du complexe composite peut être du frêne ou un autre bois, effectivement.
Néanmoins nos anciens excluaient l'emploi du noyer.
Les bois se trouvant en partie basse dans la section, c'est à dire dans la partie comprimée, se doit d'être choisi en fonction de sa dureté.

Gainage de finition (d'après Martin EHRETSMANN )

" Le cuir recouvrait parfois ces arcs mais une simple couche de tendons spiralés se rencontrait également. A ces protections s'ajoutaient fréquemment de larges bandes d'écorces de bouleau placées obliquement, recouvertes d'une couche élastique de parchemin ou de papier. Ce dernier était curieusement décoré d'un motif en peau de truite, quand il ne portait pas de motifs floraux. Ces finitions répondaient bien sûr à un besoin essentiel: protéger l'arc contre toute l'humidité, ennemi numéro 1 du tendon et de la corne.Si une telle préoccupation guidait l'artisan dans ses choix, un autre élément plaidait en faveur de ce type de couverture. En effet, l'arc pour avoir un rendement maximun devait ne pas être trop sec sans quoi il devenait terriblement rigide et sans élasticité, augmentant du même coup les risques de rupture. De ce fait si la protection externe de l'arc composite servait surtout à éviter l'humidification trop rapide de son support, elle permettait également de maintenir un certain taux d'humidité au sein de la pièce".

Cette explication sur le pourquoi et le comment du gainage de l'arc me semble rationnelle. Tout est dit et cela me satisfait !
Je dois avouer que je n'avais pas pris en compte que l'arc composite doit conserver un degré hygrométrique régulier, pour conserver ses qualités mécaniques et sa souplesse. Un gainage complètement étanche est donc à proscrire au profit d'un revêtement qui puisse "respirer".




Revenir en haut
Geoffroy de Venasque


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2010
Messages: 579

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 16:30 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

reste à savoir comment était-il utilisé lors de fortes pluies et quelles en étaient les conséquences sur l'arc au moment de l'affrontement. Je pense qu'il existait des astuces à cette époque que nous ignorons aujourd'hui.
_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 17:23 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

  Messire de Venasque, j'avoue encore une fois que j'ignore comment cette arme était protégée lors de fortes pluies, car bien mouillée, l'arbalète à arc composite était inopérante.
 

  En 1278, la dynastie chinoise, fondée par le fameux Kubilaï Khan lance une expédition contre le Japon. Expédition qui sera un échec. On ne donne alors pas cher des Japonais, bien moins expérimentés et moins bien équipés. Mais une tempête réduit à néant les deux tiers de la flotte chinoise. De plus les arcs et arbalètes en composite, bien mouillés sont inutilisables.
 

 La bataille de Crécy opposa le 26 août 1346 l'armée de Philippe VI de Valois à celle d'Edouard III. Il est trois heures de l'après-midi quand un orage éclate.
Philippe VI envoie alors les arbalétriers génois entamer le combat mais leurs armes ont souffert de la pluie : les arc composites sont devenus trop souples, les cordes en cheveux sont humides et perdent de leur puissance tandis qu'une corde rustique en chanvre, celle des longs arcs traditionnels gallois, gagne en dureté lorsqu'elle est mouillée. Les arbalétriers génois ne peuvent tirer que des carreaux sans force et sans précision, alors que les archers gallois continuent les tirs en cloche sur les français.


Conclusion : Quand il pleut, il vaut mieux tenir les arbalètes et arcs composites à l’abri.


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Jeu 30 Jan - 11:50 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Flybow a de nouveau un stock de tendons défibrés de grande longueur. J’attends d'être livré et je vais enfin pouvoir terminer mon arc ( la dernière couche). Il semblerait qu'après, l'arc doive sécher à l'ombre et dans un endroit ventilé pendant plusieurs mois.

Revenir en haut
Gontran Le Sénestre
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2012
Messages: 409
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Jeu 30 Jan - 18:34 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Messire de Pensac, ne donnes-tu pas une réponse dans ta question ?

Comme pour Crécy, on retrouve régulièrement dans les récits des allusions à cet humide problème...Peut-être qu'il n'a jamais été vraiment résolu, sinon en changeant carrément de matériau (arcs métalliques)...
Après, ne connaissant pas les méthodes possibles (vernis souple? toile cirée ? cuir ? goudron ? graisse ? ... ), je ne me pronocerais pas plus avant.
Mais même en protégeant l'arme de la pluie (sous la tente, par exemple), l'air ambiant, saturé d'humidité, ne commence-t-il pas déjà à faire "ramollir" les parties de l'engin ? (jeux de mots scabreux tenez vous à l'écart ! Rolling Eyes )
_________________
Sus à l'herpaille !


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Ven 31 Jan - 17:35 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Effectivement, Gontran, je donne une partie de la réponse.
En angleterre et dans le nord de la France, là où il pleut souvent, l'utilisation de l'abalète à arc composite n'était pas très judicieuse. En revanche les performances de l'arc gallois en if, n'étaient pas éffectées.

   Dans le sud de la France, l'Espagne et l'Italie, il en était tout autre. Il est prouvé que les performances d'un arc composite sont de loin supérieures à celles d'un arc en bois, .. s'il ne pleut pas !!


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Jeu 6 Fév - 17:21 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Il semblerait que la solution de gainer l'arc avec du cuir soit une mauvaise solution. En effet, par temps de pluie le cuir se gorge d'eau et le restitue à la colle de l'arc, ce qui a pour effet de la ramollir.
En revanche, le parchemin laisse le composite respirer et le protège de l'humidité.

Mon arc est enfin fini. Il me reste plus qu'à le gainer.






Revenir en haut
Geoffroy de Venasque


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2010
Messages: 579

MessagePosté le: Jeu 6 Fév - 17:58 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

BRAVO le séchage est de combien de temps ?
_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Ven 7 Fév - 11:55 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Les facteurs d'arcs Coréens laissent sècher leurs arcs presque une année.
En ce qui me concerne je vais laisser sècher cet arc 2 mois avant de le mettre sous tension.
Entre temps il me faut le recouvrir de parchemin. Malheureusement je n'ai pas encore trouvé du parchemin en bandes de  5 à 8 cm sur 73 cm de longueur. Donc si vous connaissez un fournisseur, donnez moi ses coordonnées.
Une fois sec, je vais le tendre avec une fausse corde pour lui donner un band de 9.5 cm et déterminer la longueur de la corde à réaliser. Les cordes d'arbalète pouvaient être de lin ou de chanvre. Il semblerait que le chanvre avait la préférence des arbalétriers du sud.
J'ai essayé de réaliser une trousse pour mes carreaux. Elle est en cuir et correspond un peu aux pièces archéo du XIVe s, car nous n'avons pratiquement rien de concret sur les trousses du XIIIe siècle, ni en pièce archéo ni en iconograpphie.


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Dim 9 Fév - 14:54 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Messire de Venasque. Je viens d’assembler à blanc tous les éléments de l’arbalète pour déterminer la longueur du cordage de chanvre qui assurera la liaison arc-arbrier et surtout pour vérifier que l’arme pèse moins de 3 kg.
 


 

La balance affiche un poids de 2.29 kg. Il faudra lui ajouter le poids de la corde, ce qui est peu. Ce poids est bien inférieur à la limite que je m’étais fixée.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:07 (2016)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> Vie Militaire -> Armes et protections XIIIeme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 36, 7, 8, 9, 10, 11  >
Page 7 sur 11

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème MGP_Medieval créé par MagicGraph Pro 7 Concept © 2009
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com