Compagnie-de-Trencavel Index du Forum
Compagnie-de-Trencavel
Compagnie de Trencavel , association loi 1901 sur la reconstitution historique du monde Occitan au XIII eme siecle
 
              
Index    Faq    Rechercher    S'enregistrer    Connexion    
 
              



 Bienvenue 



L'assiotation rentre en période hivernale.  


 
 
 
Une nouvelle organisation, qui demande l'aide de tous les membres, est en cours. 
 
 
 
La Compagnie de Trencavel reviendra comme elle le fait chaque à chaque, encore plus rayonnante ! 
 
 
 
:: L'arbalète du XIII ème siècle. ::
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 59, 10, 11  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> Vie Militaire -> Armes et protections XIIIeme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Mer 25 Déc - 14:52 (2013)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

La noix de l’arbalète :
 

Nos musées regorgent de noix d’arbalète en os ou en bois de cerf et il nous est facile d’en relever les dimensions.
La plupart du temps ces noix sont en mauvais état, car cette pièce de l’arbalète était un élément consommable qu’il fallait régulièrement remplacer.
Dans sa thèse de doctorat, Valérie Serdon nous indique qu’au XIème siècle cette noix a un diamètre compris entre 17 et 25 mm (Sites d’Andone et de Charavines). Au XVème siècle il passe de 42 à 43 mm (site du Haut-Koenigsbourg ).
Mais pour la période qui nous intéresse, le XIIIème siècle, la noix avait un diamètre compris entre 25 et 33 mm (sites de Rougiers, de Montségur et de Peyrepertuse).
Contrairement aux idées reçues, l’arbalète de guerre n’est pas lourde puisque son poids voisine les 2,5 kg. C’est pour cette raison que l’arbrier présente une forme épurée où toute la matière (bois) inutile à la résistance a été supprimée. L’arc composite est très léger et c’est pour cette raison qu’il ne sera jamais détrôné par l’arc en acier, beaucoup trop lourd. Il en va de même pour la noix qui ne sera rarement en métal, qu’à la fin du Moyen Âge.
.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 25 Déc - 14:52 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Ven 27 Déc - 16:28 (2013)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant



J'ai réalisé dans l'arbrier la mortaise destinée à recevoir la noix et le levier de détente. Cela m'a pris un peu plus de 3 heures. C'est beaucoup pour ce simple travail, mais peut être que je ne disposait pas de l'outillage approprié.
Pour le matériau de la noix, j'ai écarté le choix du métal, beaucoup trop lourd.
Incapable de me procurer de l'os ou du bois de cerf en 30 mm de diamètre, j'ai opté pour du polyamide nylon PA6 qui est un matériau relativement léger et très résistant. Conscient de faire une entorse à l'historicité ce choix a été fait dans le but de permettre une meilleure sécurité et surtout de pouvoir expérimenter plus tard l'arbalète de guerre dans de bonnes conditions (respect du poids).

Sur la photos ci-dessus l'axe (provisoire) en métal sera remplacé ultérieurement par un lien de fil de lin.
Dans l'optique d'une fabrication en petite série, un gabarit en aluminium sera à la disposition de notre forgeron.


Revenir en haut
Geoffroy de Venasque


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2010
Messages: 579

MessagePosté le: Ven 27 Déc - 16:44 (2013)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Houla!!! Polyamide c'est po trop XIIIème ça Confused N'aurait il pas été préférable de fabriquer la noix avec du buis ?
_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Ven 27 Déc - 19:16 (2013)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Noix en buis ? Pourquoi pas ?
Mais est-ce ce bois va résister aux sollicitations importantes de la tension de la corde (150 à 300 lbs) ?
L'archéologie ne nous a pas encore laissé de noix en buis, mais il nous est tout à fait possible d'expérimenter (en dehors du public) pour vérifier si le choix de ce matériaux pourrait convenir.
L'os et le bois de cervidé présentaient eux aussi des risques de rupture. Des noix, de pièces de fouilles, comportent des goujons métalliques qui les traversent de part en part pour palier à la rupture de l'os.
La noix d'arbalète est une pièce interchangeable.
Le polyamide nylon peut donc être remplacé par du buis, par de l'os, par du bois de cervidé et même par du bronze.


Revenir en haut
Geoffroy de Venasque


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2010
Messages: 579

MessagePosté le: Ven 27 Déc - 19:30 (2013)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Oui Max mais si nous devons rester dans l'historicité ne doit-on pas éviter l'emploi de matériaux synthétiques ? Si le buis n'était donc pas utilisé, ne pourrions nous pas employer de l'os tout simplement ? Car la porte est ouverte à tout, c'est à dire une arbalète XIIIe avec un arc en acier et une noix en bronze ou acier. En utilisant le polyamide nylon et un axe réalisé en fils de lin, il y a à mon sens "contradiction" dans l'esprit de départ. A ce moment là, je peux réaliser des arbalètes en bois quelconque, noix et arc en métal. Remarques, c'est ce qu'ils vendent pour des arbalètes XIIIe sur le marché et boutiques médiévales. Tu imagine le nombre que nous pouvons réaliser ? Alors qu'avec le bon bois, la corne, le frêne, la mise en forme et la réalisation du composite, c'est pas du tout la même histoire.
_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Sam 28 Déc - 11:04 (2013)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

   Messire de Venasque je suis tout à fait d'accord avec vous. Notre objectif est de réaliser une arbalète XIIIème siècle la plus proche de la réalité historique.
   Mais il est nécessaire de préciser que cette arbalète coûtera très cher en réalisation et si aujourd'hui aucun marchand d'arme n'est en mesure de vendre ce produit de reconstitution historique, c'est que le prix de vente qui serait proposé est prohibitif.
   En ce qui me concerne, dans mon cahier des charges je suis en train de réaliser un "prototype" qui doit être capable de fonctionner avec à peu près les mêmes performances de l'époque. D'un autre côté, il ne faut pas que cette première réalisation grève mon budget.
Si le prototype final obtient des caractéristiques d'utilisation et de performance satisfaisant, alors il me sera facile de remplacer certains "éléments d'essais" par des "éléments historiques" et bien sourcés pour obtenir une réplique d'arme de guerre du XIIIe siècle.


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Mar 31 Déc - 10:47 (2013)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Messire de Venasque, j'ai terminé la réalisation de l'arbrier, de la noix et du levier de détente.
Avec l'axe du levier de détente, j'obtiens un poids de 1.414 kg.



L'étrier est en cours de fabrication mais je garde pour la fin la construction de l'arc composite, construction qui me semble être la plus difficile à réaliser.
Le poids des pièces entrant dans la composition de cette arbalète risque de voisiner ou de dépasser les 3kg. Qu'en pensez-vous ?


Revenir en haut
Geoffroy de Venasque


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2010
Messages: 579

MessagePosté le: Mar 31 Déc - 11:14 (2013)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Très beau travail Messire de Pensac, il faudrait un étrier et un arc qui pèseraient 1,616 kg au total pour atteindre 3 kg. Un étrier doit peser entre 500 et 600g, ce qui autoriserait un arc de 1,016 kg. Pensez-vous qu'un arc de 0,80 cm pèse ce poids là ? Moi je pense que non. Vous aurez un poids inférieur à 3kg.
Enfin c'est mon avis...
_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Mar 31 Déc - 17:15 (2013)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Messire de Venasque j'ai réalisé un étrier en acier dur, pour qu'il soit à la fois indéformable, léger et conforme aux collections archéologiques. Il n'est pas complètement terminé et a un poids de 273 grammes.
De toute façon il faudra que le poids de cette arbalète soit en dessous de 3kg.


Revenir en haut
Geoffroy de Venasque


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2010
Messages: 579

MessagePosté le: Mar 31 Déc - 18:40 (2013)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

C'est bien ce que je pensais, sauf que je voyais l'étrier plus lourd.
_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Mer 1 Jan - 19:45 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Pour tout ce qui est métallique il faut exclure la vulgaire ferraille, pour n'utiliser que de l'acier. C'est d'ailleurs l'impression que nous donnent les pièces métalliques qui équipent les arbalètes de nos musées.
Une fois trempé, l'élément d'acier sera pratiquement indéformable ce qui devrait permettre de réduire les sections et finalement gagner sur le poids. Je pense pouvoir économiser encore 150 grammes sur le levier de détente et l'étrier en enlevant du métal inutile et de ce fait, me rapprocher de la forme des pièces historiques.


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Lun 6 Jan - 15:20 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

J'ai terminé la réalisation de l'arbrier, de la noix, du levier de détente et de l'étrier.
J'obtiens un poids total de 1604 grammes. Pour rester dans l'historicité, il faudrait que l'arc (arc + cordes) ait un poids maxi de 900 grammes pour obtenir un poids d'arbalète de 2,5 kg.
L'arc de l'arbalète aura une longueur  de 725 mm pour une section maîtresse de 28 x 42.
La corne de buffle et les tendons seront collés à la colle de nerf sur une âme en orme de 9x39.

Messire de Venasque, est-ce que cela correspond à vos exigences en terme d'expérimentation?
Je n'ai toujours pas trouvé de bois de cerf pour réaliser une noix historique.
Reste la fabrication de l'arc et celle de la corde.


Revenir en haut
Camerotte


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2011
Messages: 605
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Lun 6 Jan - 19:01 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Okay Bravo !!! quel travail magnifique.

Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Mar 7 Jan - 16:22 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Merci Camerotte pour ton indulgence. Tu es trop bonne avec moi.
Quand on n'a plus d'utilité sur un champ de bataille (parce qu'on est trop vieux), on essaie d'être utile dans la reconstitution.

Pour ne point m'attirer les foudres des puristes, savez-vous où je peux me procurer un morceau de bois de cerf pour confectionner une noix sourcée XIIIe siècle ?

J'attends la livraison des tendons, de la corne et de la colle de nerf pour commencer la réalisation de l'arc.
Peut-être que j'aurais du commander de la colle de poisson à la place de la colle de nerf ?


Revenir en haut
Geoffroy de Venasque


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2010
Messages: 579

MessagePosté le: Mar 7 Jan - 19:04 (2014)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle. Répondre en citant

Bravo Messire de Pensac, vos compétences et votre savoir ne sont plus à prouver. Est-ce qu'en remplaçant le bois de cerf par de l'os de bœuf ça pourrait aller ? Il doit bien y avoir une alternative sans piquer le trophée de chasse accroché au mur du grand père !!!!
_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:20 (2016)    Sujet du message: L'arbalète du XIII ème siècle.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> Vie Militaire -> Armes et protections XIIIeme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 59, 10, 11  >
Page 4 sur 11

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème MGP_Medieval créé par MagicGraph Pro 7 Concept © 2009
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com