Compagnie-de-Trencavel Index du Forum
Compagnie-de-Trencavel
Compagnie de Trencavel , association loi 1901 sur la reconstitution historique du monde Occitan au XIII eme siecle
 
              
Index    Faq    Rechercher    S'enregistrer    Connexion    
 
              



 Bienvenue 



L'assiotation rentre en période hivernale.  


 
 
 
Une nouvelle organisation, qui demande l'aide de tous les membres, est en cours. 
 
 
 
La Compagnie de Trencavel reviendra comme elle le fait chaque à chaque, encore plus rayonnante ! 
 
 
 
:: Le Chateau d'Auriac ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> CULTURE -> A la découverte des chateaux et autres forteresses
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eléazar II de Grave


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2010
Messages: 539

MessagePosté le: Jeu 3 Juin - 02:52 (2010)    Sujet du message: Le Chateau d'Auriac Répondre en citant

[cit]Eléazar II de Grave a dit :


Le Chateau d'Auriac

Situation :
   Le château est situé au centre des corbières, dans la haute vallée de l'Orbieu. Il est merveilleusement planté sur un rocher avancé dominant le petit ruisseau de Laurio.
   La surveillance de la vallée est aisée, et la  présence d'à-pics sur 3 faces (nord, est, ouest) le rend facilement défendable.
 
   Descrïption :
     L'extérieur :
   Heureusement que la route moderne passe près de la ruine, car si j'avais eu à marcher sur l'ancienne route médiévale, en bas, il m'aurait fallu grimper vers ce château des cimes.
   Vue de la route, la ruine parait très compacte.  Un mur d'enceinte, haut et austère (voir photo en bas à gauche) prouve sa construction du haut moyen age.  Bien que comblé par la route, des habitations et une église, on pressent un fossé avec sûrement un pont.
 
     La cour intérieure :
   En pénétrant dans le château par une porte disparue aujourd'hui, on découvre (voir photo en bas à droite):
- Un bâtiment d'habitation à l'Est,
- Un donjon au Nord,
- Une citerne à l'Ouest,
- Des bâtiments annexes (mais que je ne commenterais pas par manque d'information).
    Une vision rapide du château peut faire penser à un ouvrage médiéval, mais de nombreux détails (voir ci-dessous) montrent que si le site est féodal, le château a été modifié fortement et il ne reste à l'intérieur que peu de bâtiments antérieurs au 14ème siècle. (mais ceci n'est que mon point de vue).
  Aucune courtine (murs extérieurs) comporte les traces d'un chemin de ronde, la théorie d'un château "récent" (réaménagé après le 15ème) semble de plus en plus fondée. Dans le pays cathare, il y a de nombreux sites dont le château original a été partiellement détruit  (croisade contre les Albigeois)  puis réaménagé par le nouveau propriétaire. Cette ruine me fait penser au  château de Saissac, (mais hélas pour elle et tant mieux pour moi, la ruine d'Auriac n'est pas sur un axe de circulation important, et ne bénéficie pas d'un "ravalement". Cela donne une charmante ruine à découvrir comme un détective).
 
      Le donjon : 
   Il est entouré d'une chemise de 1 mètre d'épaisseur, réalisée par de belles pierres ajustées en grés. Par contre, la partie médiane est sommairement réalisée, peut être un renforcement tardif, ou une réparation sans "finance" ?
   On pénétrait dans le donjon à l'Est par une porte à 3 mètres de haut (c'est une défense classique pour ce type de tour).
 
      La citerne :
   Elle est appuyé sur la courtine et mesure approximativement 1,50m x 2,50m. A sa base, il y a les restes d'un mur d'une habitation ou d'un garde manger.
 
      Le logis principal :
   Il est vaste (30m x 10m) et devait comporter 2 étages, en plus du rez-de-chaussée. il est hélas très ruiné et envahi par la végétation.
   Le plan le plus bas ne comporte que 2 petites ouvertures
- 1 archère assez primitive,
- 1 "arquebusière" assez petite en grés.
   Le 1er étage devait être le logis, en témoigne à l'Est les 4  grandes baies  plein cintre qui tiennent miraculeusement en équilibre (pour combien de temps encore ?). Sur le mur ouest, on distingue (on devine ?) les fondations d'une grande cheminée.
   Au 2ème étage, il est difficile de comprendre l'architecture, trop les pierres manquent. Il semble que le coté Ouest possédait des fenêtres. On peut distinguer des tuiles en équilibre. Est ce une élévation très tardive ?
 
      La tourelle d'escalier :
    Au Nord du logis, une petite tourelle s'accroche encore avec des amorces de marches. Voilà l'escalier desservant les étages. Curieusement, les pierres et la technique de construction suivant les étages ne semblent pas identique. Est ce la preuve que l'étage supérieur est plus tardif ?
   Quelques (mais vraiment peu) éléments décoratifs sont visible aux étages. Ceci est bien un château de seigneur et non une forteresse pour soldats.
 
Histoire du château :
 
* En 1028, le castellum d'Auriag est donné aux frères d'Auriac au profit du vicomte d'Aton III.
* En 1067, Raimondus Ameli et Bertrandus font hommage au comte Raymond de Barcelonne. malgré cela, le château appartient toujours à la maison de Carcassonne.
* En 1071, la comtesse de Carcassonne vend définitivement ses droits sur le domaine d'Auriag à Raimondus de Barcelonne. La paroisse du village dépend toujours de l'archevêché de Carcassonne.
* En 1121, Bernard Aton, vicomte de Carcassonne, rend hommage à l'évêque pour les terres d'Auriag jusqu'au Termenes (territoire proche de Perpignan).
* En 1125, Petrus Raimondis d'Aurig après avoir été un seigneur rebelle, fait sa soumission au vicomte Bernard Aton.
* Vers 1211, après la croisade des Albigeois, le château semble être en possession d'un seigneur "du nord", (peut être De Lévis ?).
* En 1227,  l'archevêque de Narbonne écrit une lettre de protestation sur les possessions abusives des "seigneurs des croisades". Il revendique entre autre, les terres d'Auriac.
* Au début du 15ème siècle, il semble que le château soit remanié.
* Au 16ème siècle, les bâtiments intérieurs sont modifiés pour plus de confort. Grandes fenêtres, et escaliers en tourelles sont réalisés. Quelques archères sont modifier pour les armes à feu.
* A la fin du 17ème siècle, il semble que des aménagements architecturaux améliorent encore la vie dans les bâtiments d'habitation.
* Vers le 18ème siècle, le château est abandonné.
* En 1948, la ruine est inscrite aux monuments historiques.
* Au 21ème siècle, la visite est libre et gratuite, mais à vos risques, car les murs ont été peu consolidés.

[/cit]






[cit]bernard othon de niort a dit : http://picasaweb.google.fr/erzuli01/AURIACH           voila mes photos  [/cit]
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 3 Juin - 02:52 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> CULTURE -> A la découverte des chateaux et autres forteresses Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème MGP_Medieval créé par MagicGraph Pro 7 Concept © 2009
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com