Compagnie-de-Trencavel Index du Forum
Compagnie-de-Trencavel
Compagnie de Trencavel , association loi 1901 sur la reconstitution historique du monde Occitan au XIII eme siecle
 
              
Index    Faq    Rechercher    S'enregistrer    Connexion    
 
              



 Bienvenue 



L'assiotation rentre en période hivernale.  


 
 
 
Une nouvelle organisation, qui demande l'aide de tous les membres, est en cours. 
 
 
 
La Compagnie de Trencavel reviendra comme elle le fait chaque à chaque, encore plus rayonnante ! 
 
 
 
:: du minerai à l'épée ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> Vie Militaire -> Armes et protections XIIIeme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Camerotte


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2011
Messages: 605
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Mer 17 Avr - 23:09 (2013)    Sujet du message: du minerai à l'épée Répondre en citant

  Exclamation

Dernière édition par Camerotte le Dim 28 Juin - 15:08 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 17 Avr - 23:09 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Geoffroy de Venasque


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2010
Messages: 579

MessagePosté le: Lun 22 Avr - 09:30 (2013)    Sujet du message: du minerai à l'épée Répondre en citant

Okay  Par contre peux tu noter les sources du site ou tu as pu avoir ces infos en bas. De façon à éviter les reproches de ce dernier au cas ou...
_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con


Revenir en haut
Camerotte


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2011
Messages: 605
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Lun 22 Avr - 12:12 (2013)    Sujet du message: du minerai à l'épée Répondre en citant

Exclamation

Dernière édition par Camerotte le Dim 28 Juin - 15:08 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Geoffroy de Venasque


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2010
Messages: 579

MessagePosté le: Lun 22 Avr - 12:19 (2013)    Sujet du message: du minerai à l'épée Répondre en citant

Des fautes ? J'ai pas vu moi Mort de Rire
_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Mar 30 Avr - 19:10 (2013)    Sujet du message: du minerai à l'épée Répondre en citant

Et oui ! la réalisation d'une épée demande beaucoup de connaissances et un matériel conséquent pour le forgeron d'aujourd'hui.
Gaël Fabre, forgeron d'épées de réputation nationale fabrique des épées selon trois techniques bien différentes:
-   Epée d'entrée de gamme, en acier mangano siliceux (55S7). J'ai réalisé mes répliques d'épées  en 45S7. L'acier mangano siliceux étant le meilleur compromis entre un acier flexible et un acier tranchant.
L'épée peut être une réplique fidèle d'un modèle du Musée Denon. Pour cela il vous faudra débourser au moins 700 €.
-   L'épée de milieu de gamme sera réalisée en acier feuilleté (presque comme elle était réalisée au milieu du 13e siècle). Le prix tourne autour de 1600 €.
Puis vient l'épée de haut de Gamme, réalisée à partir du minerai de fer et là, les prix s'envolent. Je suis donc incapable de vous donner un chiffre. Pour plus d'explications je vous conseille de contacter Gaël sur
http://gael-favre-forgeron.over-blog.com
Si vous avez décidé de lui commander une épée, sachez que le délais est d'un an et qu'il vaut mieu venir à son atelier.
L'atelier de Gaël Favre est situé au nord d'Aubenas (3km), à St Salvador.


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Mar 30 Avr - 19:16 (2013)    Sujet du message: du minerai à l'épée Répondre en citant

Milles excuses les amis, je deviens vieux.
Gaël FABRE (et non Gaël Favre).
http://gael-fabre-forgeron.over-blog.com


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Ven 19 Juil - 14:02 (2013)    Sujet du message: du minerai à l'épée Répondre en citant

Camerotte nous dis: "Après  l'abatage des roches pour en extraire le minerai, partons ensuite pour le bas fourneau ou nous allons faire fondre le minerai pour obtenir la loupe de fer,la corroyer, battre à chaud prêt à fondre ,pour enlever la gangue,et finir avec du fer pur".
 
C'est ce j'ai cru, pendant plus de trente ans : Avec du minerai de fer et au moyen d'un "bas fourneau" on obtient du fer pur. Oui, mais ce fer était rarement utilisé pour la fabrication des épées.
 
Jusqu'au Xe siècle, les meilleures épées sont en acier damassé. Mais ce procédé de fabrication ne permet d'obtenir que des épées d'un maximum de 90 cm. A partir du XIe siècle, pour obtenir des épées plus longues (110 cm) on utilise de "l'acier feuilleté" ou , plus économique, de l'acier naturel riche en manganèse. Il semblerait que ce minerai d’acier provenait des mines du sud de l’Europe occidentale.


Revenir en haut
Camerotte


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2011
Messages: 605
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Sam 3 Aoû - 22:42 (2013)    Sujet du message: du minerai à l'épée Répondre en citant

Exclamation

Dernière édition par Camerotte le Dim 28 Juin - 15:09 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Jeu 27 Fév - 17:39 (2014)    Sujet du message: du minerai à l'épée Répondre en citant

Camerotte, je m'en veux d'avoir oublié de répondre à ta question: "mais sur le plan technique ou est le problème pour la longueur du Damassé ?"
La technique de l'acier damassé n'a été utilisée que pendant le Haut Moyen Âge, époque où l'épée n'était tenue qu'avec une seule main. Or une épée damassée est constituée d'un minimum de 4 barres parallèles, soudées côte à côte, ce qui donne une lame à tranchants parallèles et non de forme triangulaire.
Dans ce cas de figure, si cette lame dépassait les 90 cm elle serait trop lourde et pas assez rapide. Son possesseur se trouverait désavantagé face à un adversaire muni d'une lame rapide (légère).
Il faudra attendre la fin du XIIIe siècle pour obtenir des lames longues et légères.
Mais qu'est ce qu'une épée à lame longue ? c'est une épée qui est plus longue de 4 à 5 cm qu'une du début du XIIIe siècle. En revanche elle se doit d'être pointue, avec une longue poignée et un petit pommeau pour conserver son équilibre harmonique.


Revenir en haut
Gontran Le Sénestre
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2012
Messages: 409
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Ven 28 Fév - 09:17 (2014)    Sujet du message: du minerai à l'épée Répondre en citant

Ah, tout ceci est bel et bon ! Okay
...mais il est une question qui me brûle la lippe !
Qu'en est il des autres pièces métalliques de l'arme ? Quelle étaiet la qualité du métal pour le pommeau et les quillons, qui subissaient moins de contraintes que la lame (mais qui j'imagine ne devait pas être trop mou pour que l'assemblage ne se mettre pas à jouer après quelques combats) ?
Comment étaient faite la garde ? Soudait-on ensemble deux barres en laissant un espace au milieu, ou taillait-on le trou après avoir forgé la pièce ?
_________________
Sus à l'herpaille !


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Sam 1 Mar - 11:24 (2014)    Sujet du message: du minerai à l'épée Répondre en citant

Merci Gontran pour l'intérêt que tu portes à mes explications.
En ce qui concerne la garde :
Elle était en acier dur. Acier qu’il fallait recuire pour pouvoir percer la lumière rectangulaire ajustée, serrée, à la soie.
La garde était re chauffée puis emboîté sur la soie et refroidie à l’eau. Le retrait de l’acier sur la soie permettait un serrage définitif.
C’est ce que nous avons expérimenté avec succès, au Musée.
En ce qui concerne le pommeau, fer ou acier je ne peux pas te répondre. Il est possible que les deux formules ont existé.
D’autant plus que vers 1280 à 1320, la mode est au pommeau de bronze en laiton. Le laiton par son aspect or devait apporter plus de magnificence au porteur de l’épée.
Mais au milieu du  XIVe siècle le laiton disparaît des pommeau pour redonner la place à l’acier ou au fer.


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Sam 1 Mar - 11:43 (2014)    Sujet du message: du minerai à l'épée Répondre en citant

Lors de la trempe de la lame il arrivait que la soie se déforme.
Dans l'exemple ci-dessous, d'une épée début XIVe que je tiens dans la main, le pommeau de bronze a été ajusté à l'extrémité de la soie et on voit bien qu'il n'est pas exactement centré.



Revenir en haut
Geoffroy de Venasque


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2010
Messages: 579

MessagePosté le: Sam 1 Mar - 12:46 (2014)    Sujet du message: du minerai à l'épée Répondre en citant

Juste une question: Est-ce que le bronze est plus lourd que le fer et a t-il une influence pour l'équilibre ?
_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Sam 1 Mar - 17:40 (2014)    Sujet du message: du minerai à l'épée Répondre en citant

Effectivement la masse volumique du bronze est plus importante que celle du fer.
8000 kg/m3 pour le bronze alors que pour le fer elle n'est que de 7860 kg /m3.
Mais dans notre cas, celui du pommeau médiéval, il nous faut comparer le laiton, de masse volumique 8000 kg/m3 avec l'acier, de masse volumique 8000 kg/m3.
Conclusion: En ce qui concerne l'équilibre harmonique de l'épée, cela ne change pas d'avoir un pommeau en bronze à la place d'un pommeau en acier, car celui-ci n'a qu'un rôle de contrepoids.
En revanche le travail d'usinage manuel du laiton sera facilité par sa souplesse. Une lumière rectangulaire sera plus facile à réaliser dans du laiton que dans de l'acier.
On peut penser que pour cette raison, au milieu du XIVe siècle, le pommeau d'acier a regagné la préférence des chevaliers.
La spécialisation des forgerons était telle qu'on peut penser qu'un forgeron n'utilisait que l'acier ou le fer. Le laiton étant la spécialité d'un autre métier, celui de bronzier.
Personnellement, j'ai tendance à croire que le pommeau est une mode, autant par sa matière que par sa forme.




Revenir en haut
Camerotte


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2011
Messages: 605
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Lun 10 Mar - 13:19 (2014)    Sujet du message: du minerai à l'épée Répondre en citant

Exclamation

Dernière édition par Camerotte le Dim 28 Juin - 15:11 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:14 (2016)    Sujet du message: du minerai à l'épée

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> Vie Militaire -> Armes et protections XIIIeme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème MGP_Medieval créé par MagicGraph Pro 7 Concept © 2009
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com