Compagnie-de-Trencavel Index du Forum
Compagnie-de-Trencavel
Compagnie de Trencavel , association loi 1901 sur la reconstitution historique du monde Occitan au XIII eme siecle
 
              
Index    Faq    Rechercher    S'enregistrer    Connexion    
 
              



 Bienvenue 



L'assiotation rentre en période hivernale.  


 
 
 
Une nouvelle organisation, qui demande l'aide de tous les membres, est en cours. 
 
 
 
La Compagnie de Trencavel reviendra comme elle le fait chaque à chaque, encore plus rayonnante ! 
 
 
 
:: Le camail au XIIIe siècle. ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> Vie Militaire -> Armes et protections XIIIeme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Jeu 31 Jan - 14:28 (2013)    Sujet du message: Le camail au XIIIe siècle. Répondre en citant

La coiffe de mailles à ventaille.
 

Dans les troupes du Grande Sud, on n’a que rarement abordé la protection de tête, en mailles de fer que l’on nomme : camail.
Pour quelles raisons ?
-         Comment rabattait-on cette protection quand on n’était pas au combat ?
-         Comment était réalisé le camail ?
-         Etait-il toujours muni d’une ventaille ?


Dans la bible de Maciéjowski, datée de 1250, sont représentés souvent des chevaliers qui, en dehors des combats, ont abaissé leur coiffe de maille sur le coup.
Cette protection de maille (abaissée) laisse apparaître une autre protection de la tête qui est la cervelière de métal, posée sur le cal.
   Les camails  vendus dans le commerce sont-ils de forme historique ?
Ce qui est sur, c’est qu’ils ne permettent pas d’être rabattus autour du coup. Pour être rabattu il faudrait que le trou de la face avant soit plus grand, mais alors ces camails ne rempliraient plus le rôle de protection du visage et du coup.
   La solution se trouve dans les dessins et sculptures qui représentent des protections de tête munies de ventailles lacées sur le côté gauche ou droit du visage.


Et que dire de la conception elle-même du camail. La plupart des dessins et sculptures représentent un maillage différent sur la calotte crânienne, du maillage de la  face avant et arrière.
Si nous nous référons aux sources, il y a deux techniques de réalisation de camail, employées
au XIIIe siècle.







Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 31 Jan - 14:28 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Eol
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2015
Messages: 69

MessagePosté le: Jeu 21 Jan - 21:01 (2016)    Sujet du message: Le camail au XIIIe siècle. Répondre en citant

Petit up du post: ce que je ne comprends pas c'est que visiblement ceux qui portaient de la maille combattaient sans casque complet ou casque à facial. Ils portaient maille+cervelière, ce qui me semble de toute façon incompatible avec un heaume plus élaboré.
A quel moment les chevaliers portaient-ils des casques plus complets que l'on peut observer sur d'autres illustrations? Portaient-ils un camail dessous?
_________________
"Tuti ij can a bogio la coa e tuti ij cojon a diso la soa."


Revenir en haut
Raimond II Trencavel
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2013
Messages: 477

MessagePosté le: Jeu 21 Jan - 21:07 (2016)    Sujet du message: Le camail au XIIIe siècle. Répondre en citant

nous en avons souvent discuté, mais il me semble bien, max nous confirmera, qu'une cervelier extraiment ajusté à la forme du crane se portait soit sous le camail soit sur mais sous un grand heaume ou un casque + massif.
_________________
toujours plus loin, toujours plus fort


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Ven 22 Jan - 10:06 (2016)    Sujet du message: Le camail au XIIIe siècle. Répondre en citant

Tout à fait exact, messire Trencavel !
Il ne faut pas oublier que la "cervelière" reposait sur le crâne par l'intermédiaire d'un cal gamboisé.
Pour plus amples explications il me serait possible d'apporter toutes ces pièces car nous les avons reconstituées dans le cadre d'une archéologie expérimentale.
Le heaume n'était porté que pour les charges à cheval. Pour le combat à pieds, le heaume est un handicap en ce qui concerne la vision latérale.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:29 (2016)    Sujet du message: Le camail au XIIIe siècle.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> Vie Militaire -> Armes et protections XIIIeme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème MGP_Medieval créé par MagicGraph Pro 7 Concept © 2009
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com