Compagnie-de-Trencavel Index du Forum
Compagnie-de-Trencavel
Compagnie de Trencavel , association loi 1901 sur la reconstitution historique du monde Occitan au XIII eme siecle
 
              
Index    Faq    Rechercher    S'enregistrer    Connexion    
 
              



 Bienvenue 



L'assiotation rentre en période hivernale.  


 
 
 
Une nouvelle organisation, qui demande l'aide de tous les membres, est en cours. 
 
 
 
La Compagnie de Trencavel reviendra comme elle le fait chaque à chaque, encore plus rayonnante ! 
 
 
 
:: 12 SEPTEMBRE 1213 ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> CULTURE -> Dates Historiques
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eléazar II de Grave


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2010
Messages: 539

MessagePosté le: Jeu 3 Juin - 02:18 (2010)    Sujet du message: 12 SEPTEMBRE 1213 Répondre en citant

Citation:
bernard othon de niort a dit : La Bataille de Muret
 
Le 12 septembre 1213, en quelques heures, le destin de l'Occitanie basculait. La bataille de Muret, avec la mort de Pierre II d'Aragon et la déroute des troupes occitanes annonçait l'annexion du Languedoc à la couronne de France et sonnait le glas du catharisme.
A la fin du XIIème siècle, cette nouvelle " hérésie " inquiète le clergé catholique jusque là tout puissant. L'évêque d'Albi organise en 1165, une réunion contradictoire opposant Catholiques et Cathares d'où ces derniers sortent renforcés : c'est à cette occasion qu'apparaît le nom d'Albigeois. Au début du XIIIème siècle, à la requête du Pape Innocent III, le roi Philippe-Auguste autorise une croisade conte les "Albigeois". Les barons du Nord à qui le Pape a promis les richesses du Midi, lèvent une armée...
Alors commence une effroyable succession d'atrocités : sièges, pillages, viols, massacres, bûchers. En juillet 1209 Simon de Montfort s'empare de Carcassonne et, après avoir échoué devant Toulouse, lance une offensive vers Foix. Sur sa route les villes tombent une à une. En octobre 1212, en l'absence de Bernard IV de Comminges, il s'empare de Muret qu'il fortifie. Se sentant menacé, le Comte de Toulouse appelle à l'aide son beau-frère le roi Pierre II d'Aragon.

Le roi Pierre, qui lui aussi rêve de dominer le Languedoc, avait déjà pris la défense de Bernard IV. L'armée d'Aragon franchit les Pyrénées. Le 11 septembre 1213, " la fleur de Catalogne et les meilleurs guerriers des terres d'Aragon " sous la conduite du roi Pierre II retrouvent devant les remparts de Muret les milices de Toulouse et de Montauban, avec les armées des Comtes de Comminges, de Foix et de Béarn. Au total, deux mille cavaliers et quarante mille fantassins. Si ces chiffres varient suivant les chroniqueurs, tous s'accordent à reconnaître la supériorité numérique des Occitans.
 
Les " hommes de Toulouse " s'emparent sans peine de la ville, obligeant les Français à se retirer dans le château. Le roi qui voulait une vraie bataille, abandonne la place dans l'espoir d'y piéger Simon de Montfort qui ne manquerait pas d'accourir. Montfort arrive à la tête de ses croisés : environ mille chevaliers " pèlerins , mercenaires de tous poils, gens de sac et de corde, voyous de tout acabit "…
Ordre avait été donné de ne pas l'empêcher d'entrer. Montfort qui a remis son testament à l'abbé de Boulbonne , ne croit certainement pas à la victoire. Le soir même, il tente une négociation qui échoue. Au matin du 12 septembre les évêques réunis dans le Prieuré Saint-Germier parlent même de se rendre pieds nus, mais pour toute réponse une volée de flèches pleut sur l'édifice. …la bataille est inévitable.

Pendant que Montfort prie avec ferveur dans la chapelle du château comtal, les occitans autour du roi d'Aragon tiennent un conseil de guerre, Raimond VI de Toulouse tente de calmer les ardeurs: " …Sire roi, dit le Comte de Toulouse, si vous voulez m'en croire, un peu de prudence serait de bon aloi en ce combat majeur " rapporte le chroniqueur Guilhaume de Tudèle. Mais tout le monde se rit de la prudence du Comte de Toulouse. Le roi Pierre veut sa bataille. Le Comte de Foix attaque la ville par la porte Saint-Germier, mais il se heurte à des barricades dressées par les Muretains et leurs consuls pendant la nuit. Les rue sont étroites, les cavaliers piégés ont bien du mal à rebrousser chemin, beaucoup tombent.
Pendant ce temps, Montfort à la tête des Croisés, sort par la rue du marché, franchit la porte de Salles, au sud de la ville et fait mine de fuir par le pont de Garonne; mais une brusque volte-face le ramène à l'ouest vers la Louge qu'il traverse pour prendre à revers le premier corps des milices toulousaines, qui, surprises, se dispersent en désordre.
 
Au nord de Muret Pierre attend la charge des Croisés. Le roi fatigué par une nuit agitée, dit la légende, ne peut pas monter seul sur son cheval. Il a échangé son armure avec l'un de ses chevaliers. L'indiscipline règne dans son camp.
Les Français, préférant " mourir glorieux que vivre mendiants " foncent sur ce second corps d'armée. Le roi d'Aragon démasqué, seul au milieu des Croisés est abattu par deux chevaliers Français. Beaucoup de grands d'Aragon compagnons de Pierre II tombent autour de lui. L'armée en déroute court dans la plaine de Joffrery pour fuir par la Garonne sur des embarcations amenées la veille. Mais les fuyards sont trop nombreux la plupart se noient en tentant de traverser le fleuve à la nage, les autres sont massacrés.
"…grands furent le deuil et la désolation. On dit que l'ensemble des morts fut de quinze mille, et qu'il n'y eut pas une maison où on ne pleurât la perte d'un homme ". Le corps du roi Pierre II immédiatement détroussé, fut relevé nu par les Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem et plus tard reconduit en Aragon. Le Comte Bernard de Comminges se retira dans ses châteaux du sud du comté. Le 18 avril 1214 il dut se soumettre à l'église et fut dépouillé de ses terres qu'il ne retrouva qu'à la mort de Simon de Montfort en 1218.

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 3 Juin - 02:18 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> CULTURE -> Dates Historiques Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème MGP_Medieval créé par MagicGraph Pro 7 Concept © 2009
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com