Compagnie-de-Trencavel Index du Forum
Compagnie-de-Trencavel
Compagnie de Trencavel , association loi 1901 sur la reconstitution historique du monde Occitan au XIII eme siecle
 
              
Index    Faq    Rechercher    S'enregistrer    Connexion    
 
              



 Bienvenue 



L'assiotation rentre en période hivernale.  


 
 
 
Une nouvelle organisation, qui demande l'aide de tous les membres, est en cours. 
 
 
 
La Compagnie de Trencavel reviendra comme elle le fait chaque à chaque, encore plus rayonnante ! 
 
 
 
:: Le bouclier médiéval ::
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> Vie Militaire -> Armes et protections XIIIeme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Dim 3 Juin - 16:45 (2012)    Sujet du message: Le bouclier médiéval Répondre en citant

 

Le bouclier est la plus ancienne arme de défense utilisée par les guerriers.
Durant le haut Moyen Age, il est probable que les guerriers (Francs, Burgondes, Wisigoth… et les Vikings utilisèrent des boucliers plats et ronds.
Le bouclier du Moyen Age est connu sous le nom d'Ecu qui vient du romain Scutum et désignait le grand bouclier long. Ce sont les Normands qui répandirent l'utilisation du bouclier long en amande à partir du XIe siècle. Il était arrondi sur le dessus avec le dessous allongé et pointu pour protéger la jambe et être planté en terre.
Ce bouclier était pourvu de l'«umbo » et avait une bordure ou « orle » qui pouvait être métallique ou en cuir. Il mesurait environ 1m30 de haut.
Au XIIe siècle, l'utilisation de la longue lance à cheval, dans les combats, amena à utiliser des boucliers plus petits avec un dessus plat pour faire reposer la lance.  A la même époque, l'umbo disparu avec le dessus arrondi. Les régions du midi, là où le sol est dur, adoptèrent la forme en  U. Dans les régions plus humides du nord, on conserva la forme en V.
Ce  bouclier  était constitué de fines planches de bois collées en plusieurs plis.  Le dernier pli pouvait être disposé verticalement, horizontalement ou en biais.
Il est probable que les planches aient été peintes pour différencier les boucliers entre eux. Ce décor de reconnaissance donna les premières formes héraldiques. Les planches verticales donnèrent les « pals », les horizontales les « fasces » et les biais les « bandes ».
   En effet, à partir du XIIIe siècle, l'écu porte régulièrement les armoiries de son propriétaire ce qui permet de l'identifier.
   Au XIVe siècle, une nouvelle forme de bouclier apparut : le bouclier de tournoi. Il était un peu plus petit et pouvait posséder une encoche dans un angle supérieur pour caler la lance.
 

Fabrication :
Nous pensons que la technique de fabrication des boucliers du XIIIe siècle était identique à celle des boucliers romains. Les boucliers romains étaient constitués de trois couches superposées et croisées de fines lattes de bois.

Die legiones des Augustus, Mainz, 1986, M Junkelmann
L'avantage de cette technique était la possibilité de donner une courbure très prononcée à la coque du bouclier. C'était également une technique assez simple à mettre en oeuvre, mais nécessitant un peu de travail préparatoire.  En effet, il fallait construire au préalable : un moule ou un banc de fabrication.
 

Le bouclier vers 1247 
 
Tous les boucliers médiévaux étaient faits principalement en bois. Le peuplier et le tilleul étaient choisis pour leur qualité de légèreté. Aucune découverte archéologique n’atteste l’existence de bouclier de métal. Aucune illustration ne montre. Au contraire toutes les pièces connues sont généralement en bois. Un bouclier de métal serait très lourd. Un bouclier de bois est plus facile et rapide à manier car il est plus léger.
La découverte énigmatique du bouclier du Röldalkirche à Hardanger/Norvège est sensationnelle. Ce bouclier daté du 12ème siècle peut être classé, par la forme, dans la catégorie des boucliers normands. Malheureusement, il a été perdu au 17ème ou 18ème siècle si bien qu'aujourd'hui seuls deux dessins plus tardifs existent. Le corps de ce bouclier fort concave semble avoir été fait selon la technique de contre-plaqué. Le dessin montre clairement que le bouclier est fait de deux plis de planches collées.

Sur la première couche de planches verticales se trouve une seconde couche horizontale. La pointe du bouclier manque.
 

Ces dessins et la datation ce document-ci plaide pour l’utilisation de la technique de contre-plaqué pour la fabrication de boucliers du milieu du 12ème siècle. L’avantage de cette technique était la solidité offerte par le collage en croix des deux couches de bois. Les boucliers fabriqués ainsi étaient plus résistants aux coups de taille.

Dessins du bouclier perdu du Röldalkirche de Hardanger /Norvège, 12ème siècle, vue de face et de l'arrière (d’après Nickel)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 3 Juin - 16:45 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pons de Villeneuve
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 414
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 4 Juin - 06:50 (2012)    Sujet du message: Le bouclier médiéval Répondre en citant

Okay
_________________


Revenir en haut
Pierre Roger de Cabaret


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 58

MessagePosté le: Lun 4 Juin - 21:38 (2012)    Sujet du message: Le bouclier médiéval Répondre en citant

...
_________________
Avancer c'est savoir accepter la critique.


Dernière édition par Pierre Roger de Cabaret le Mar 19 Mar - 22:17 (2013); édité 2 fois
Revenir en haut
Pierre Roger de Cabaret


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 58

MessagePosté le: Lun 4 Juin - 21:41 (2012)    Sujet du message: Le bouclier médiéval Répondre en citant

...
_________________
Avancer c'est savoir accepter la critique.


Dernière édition par Pierre Roger de Cabaret le Mar 19 Mar - 22:18 (2013); édité 3 fois
Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Mar 5 Juin - 17:51 (2012)    Sujet du message: Le bouclier médiéval Répondre en citant

A ma connaissance nous n'avons pas retrouvé en fouille de bouclier de ce type. Néanmoins ce type de bouclier a pu exister, car sa conception est simple et ne nécessite pas un outillage compliqué.
A première vue, je pencherais pour un bouclier de fantassin, lourd.
La traverse horizontale est justifiée par le fait que le bois de chant résite bien aux coups tranchants. En revanche, le bois de bout ne résiste pas du tout !
En expérimentation, il faudrait réaliser deux boucliers. Un de chaque type. Puis les comparer en poids. Et pour finir, déterminer celui qui résiste le mieux aux coups de hache  et aux coups d'épée bien affutées (pas de hache et d'éppé de spectacle).
Le bouclier qui équipe la quaintaine de Gruissan a  12 mm d'épaisseur. Il été réalisé suivant la technique du "bois moulé*". Technique utilisée dans la réalisation de voliers (prototype de course). Il est en 3 plis d'accajou de 4 mm, sans revêtement de cuir. Je l'ai testé avec une masse de forgeron de 8 kg, et il a bien résisté à l'impact.
 
*Le bois moulé est un contreplaqué réalisé sur une forme appelée "manequin".
 


Revenir en haut
Camerotte


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2011
Messages: 605
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Mer 6 Juin - 00:02 (2012)    Sujet du message: Le bouclier médiéval Répondre en citant

Okay

Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Mar 19 Juin - 11:56 (2012)    Sujet du message: Le bouclier médiéval Répondre en citant

Il y a, entre Chalon-sur-Saône et Louhans, une entreprise qui fabrique des « cageots » en planches de peuplier. Les planches sont débitées sur place et ont entre 4 et 5 mm d’épaisseur.
Je vais me renseigner sur la longueur des planches et quelles sont les modalités pour les acquérir.


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Lun 26 Nov - 17:17 (2012)    Sujet du message: Le bouclier médiéval Répondre en citant

L'usine qui fabriquait des cageot n'existe plus.

Dans certaines troupes XIIIe s, des guerriers combattent sans bouclier. Est-ce conforme à la réalité Historique ?

Le Port du Bouclier.
Il semblerait qu’avant le XIVe siècle, le bouclier (l'écu) était si considéré par les chevaliers, qu'on punissait ceux qui le quittaient et non ceux qui quittaient leurs lances, parce que l'écu avait aussi la fonction de servir de rempart dans l'armée : le chevalier qui combattait dans les tournois ou à l'armée, avait à sa suite un jeune noble pour lui servir de second, et pour lui conserver son bouclier blasonné. C’est sans doute pour cette raison que les nobles avant d’être adoubés « chevaliers » furent nommés « écuyers ».


Revenir en haut
pierre de fos


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 745
Localisation: fos

MessagePosté le: Mar 27 Nov - 08:52 (2012)    Sujet du message: Le bouclier médiéval Répondre en citant

Okay

Revenir en haut
Pons de Villeneuve
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 414
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 28 Nov - 08:39 (2012)    Sujet du message: Le bouclier médiéval Répondre en citant

Okay
_________________


Revenir en haut
Gontran Le Sénestre
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2012
Messages: 409
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Lun 10 Déc - 00:10 (2012)    Sujet du message: Le bouclier médiéval Répondre en citant

Lors de la dernière médiévale de Saint-Maximin, j'ouïs dire d'une compagnie que les revêtements des boucliers (pour la bordure, mais aussi pour la surface) servaient essentiellement à camoufler le sens de la fibre de bois...
Or, les couches de bois étant assemblées dans des sens différents, la résistance à l'impact dudit bouclier devrait être plus ou moins la même quel que soit l'angle de frappe (ce qui est l'intérêt à peu près évident du procédé de fabrication)... Mais je peux me tromper.
Frapper dans le sens de la fibre de la 1ere couche de bois permet-il de briser plus facilement le bouclier ? De plus, y a t-il un réel intérêt à planter son arme dans le bouclier de l'adversaire et la retrouver ainsi bloquée (a moins de fendre le bouclier en deux d'un seul coup mais cela me semble assez improbable...) ???
_________________
Sus à l'herpaille !


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Lun 10 Déc - 17:26 (2012)    Sujet du message: Le bouclier médiéval Répondre en citant

 Gontran, ton analyse du bouclier ne manque pas d'intérêt.
Le bouclier, élément de défense du mile et du simple soldat, a beaucoup évolué au cours des siècles où, pour remplir son rôle, il a toujours du s'adapter aux armes d'attaque en vigueur aux différentes époques.
C'est pourquoi si on désire aborder l'étude exhaustive de la construction d'un bouclier il sera incontournable de définir: l'époque, le lieu et la fonction de cet élément défensif. Quand ? Où ? Et, pour qui ?
Quand ? Il est certain que sa forme, sa surface et son épaisseur ont évolué au cours des siècles.
Où ? Il y avait les boucliers du nord d'influence normande et il y avait  les boucliers du sud d'influence hispanique ou italique. Il y avait aussi une influence germanique  que l’on retrouvait au XIVe et XVe siècle, dans la forme même du bouclier.
Pour qui ? Il est normal de penser que le bouclier du fantassin était différent de celui du cavalier. Mais le bouclier du cavalier lourd armé de la lance était peut être aussi différent de celui du cavalier léger.
Tout cela porte le nom d’analyse technique de constatation
     Gontran, tu va rencontrer sur les médiévales des gens qui savent tout sur tout sans rien avoir étudié. Ce sont souvent des jeunes qui veulent s’affirmer.
 

Le problème du bouclier est, à l’heure actuelle, difficile à résoudre car très peu sont parvenu intact jusqu’à nous. Et les rares exemplaires conservés dans nos musés sont vraisemblablement des boucliers de parade.
 Alors quoi faire ? Je crois qu’il faut continuer à chercher et expérimenter dans la reconstitution de cet élément de défense, et, ne pas se contenter des idées reçues.
 

 


Revenir en haut
Gontran Le Sénestre
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2012
Messages: 409
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Mar 11 Déc - 07:36 (2012)    Sujet du message: Le bouclier médiéval Répondre en citant

Diable, dans mon empressement je n'ai même pas posé de cadre à ma question... Le bouclier présenté alors était un bouclier long en amande, doté d'un umbo, dont la période d'inspiration n'a pas été précisée mais au vu des équipements de la compagnie alentour on était dans le XIIe - XIIIe. Quant à l'usage...je l'ignore ! Nous dirons qu'il est utilisé par la piétaille car il avait visiblement déjà fait quelques combats parmi cette troupe sans cavaliers. Quant à la méthode de fabrication, il partait du principe du contre plaqué que tu décris dans ton premier message.
Quant à où...eh bien bonne question. D'autant plus qu'en effet, le climat, les armes équipements et tactiques des 2 armées a un impact non négligeable sur l'usage du bouclier par les différentes unités...

Finalement, la question qui est soulevée indirectement est : quel est l'intérêt (ou les intérêts) de couvrir la surface d'un bouclier sinon pour le protéger des intempéries et afficher la livrée du militaire (unité, famille, faction...) ?

En tout cas merci de ta réponse Guillaume, elle m'aide à réaliser que la démarche scientifique ne s'applique pas qu'à la biologie (la transposition reste difficile, mais c'est en forgeant...!) ^^
_________________
Sus à l'herpaille !


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Mar 11 Déc - 18:58 (2012)    Sujet du message: Le bouclier médiéval Répondre en citant

           Pourquoi recouvrir le bouclier de cuir ou de lin, lui-même recouvert de « gesso » ?
 

    Autrefois, il était indispensable de protéger le bouclier de l’eau de pluie. La colle, utilisée pour assembler les différentes planches de tilleul ou de peuplier qui le constituaient, ne pouvait être que thermoplastique (qui se ramolit au contact de l'eau) et de ce fait, l’ensemble réagissait mal à l’humidité.
    D’autre part il semblerait que les premières formes héraldiques ( Pal, bande, fasce…) soient issues des couleurs appliquées directement sur les planches des boucliers. Planches disposées verticalement, en biais ou horizontalement.
    Au XIIe siècle, où serait né l’héraldique, il a donc pu coexister des boucliers recouverts de peau ou de tissus avec d’autres, non recouverts, et seulement peints.
    Mais, pour un guerrier, il était utile de posséder un bouclier coloré, avec des couleurs bien voyantes. Chose qui était compliquée à réaliser. Il était nécessaire de  préparer les panneaux de bois destinés à être recouvert de tissus et de peinture («  tempera » au jaune d’œuf, au début, puis à l'huile de lin à la fin du Moyen Âge) avec une sous-couche composée de colle animale et de plâtre, appelée « gesso ».


Revenir en haut
Bernard Othon de Niort


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2011
Messages: 63
Localisation: bages 66

MessagePosté le: Ven 14 Déc - 08:54 (2012)    Sujet du message: Le bouclier médiéval Répondre en citant

du peuplier ? c'est pourtant un bois bien fragile ( mais leger )
_________________
DESPRES DE 813 ANYS , TORNAT A REFLORJAT: ANIORT


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:48 (2016)    Sujet du message: Le bouclier médiéval

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> Vie Militaire -> Armes et protections XIIIeme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème MGP_Medieval créé par MagicGraph Pro 7 Concept © 2009
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com