Compagnie-de-Trencavel Index du Forum
Compagnie-de-Trencavel
Compagnie de Trencavel , association loi 1901 sur la reconstitution historique du monde Occitan au XIII eme siecle
 
              
Index    Faq    Rechercher    S'enregistrer    Connexion    
 
              



 Bienvenue 



L'assiotation rentre en période hivernale.  


 
 
 
Une nouvelle organisation, qui demande l'aide de tous les membres, est en cours. 
 
 
 
La Compagnie de Trencavel reviendra comme elle le fait chaque à chaque, encore plus rayonnante ! 
 
 
 
:: le dico des armes ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> Vie Militaire -> Armes et protections XIIIeme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Geoffroy de Venasque


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2010
Messages: 579

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 22:37 (2012)    Sujet du message: le dico des armes Répondre en citant

Les armes du 13eme (pas toutes)

http://medieval.mrugala.net/Armes/Glossaire des armes.htm
_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 28 Mai - 22:37 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lenwë


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 367
Localisation: VéNéJAN ( 30 )

MessagePosté le: Mar 29 Mai - 07:56 (2012)    Sujet du message: le dico des armes Répondre en citant

Merci !!! Okay
_________________
Trencavel !! Rebelle !!! Eternel !!!!!
Eternel, j'aurai une occasion de le prouver, maintenant... Merci à tous pour votre belle amitié... Merci !!!!!



Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Mer 30 Mai - 10:35 (2012)    Sujet du message: le dico des armes Répondre en citant

Michel, merci pour le dictionnaire des armes.
Ce document est "très grand public". Il comporte quelques erreurs de terminologie et ne peut pas, de ce fait, s'adresser à des passionnés comme toi qui veulent entreprendre des recherches pointues.
Conclusion: il ne doit pas être ton "livre de chevet".
Il existe une spécifité de l'armement médiéval, dans le midi, au XIIIe siècle, qui a été rarement abordée.
Le travail reste à faire.


Revenir en haut
Geoffroy de Venasque


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2010
Messages: 579

MessagePosté le: Mer 30 Mai - 11:22 (2012)    Sujet du message: le dico des armes Répondre en citant

Oui Max je m'en doutais et suis d'accord avec toi c'est très généralisé, puis plutôt multi-époques même. Mais ça donne une idée au public qui visite le site. L'affichage de ce lien est réalisé en ce sens.
De plus, ce support peut nous permettre de développer et justement de rectifier les erreurs en apportant des précisions, notamment comme tu dis sur les armes XIIIe dans le sud de la France.

Amitiés
Michel
_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Jeu 31 Mai - 16:06 (2012)    Sujet du message: le dico des armes Répondre en citant

Michel ! Je savais que ce dico ne pouvait pas te satisfaire. Il y a tout ...., et il y a rien.
Non content de croiser le fer dans les manifestations médiévales tu as décidé de te lancer dans la recherche approfondie.
Avec d'autres membres de la compagnie de Trencavel (il y en a plusieurs) vous avez tous décidé d'expérimenter. Cela se nomme :l’ "Archéologie expérimentale". Et si les Trencavel sont à la pointe de la recherche, ce ne sera qu'une bonne chose.
Comme je l'ai dit à Rémi, il est temps de compiler nos connaissances dans un recueil que nous pourrions nommer:
Le sud de la France au XIIIe siècle.


Revenir en haut
Geoffroy de Venasque


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2010
Messages: 579

MessagePosté le: Jeu 31 Mai - 18:46 (2012)    Sujet du message: le dico des armes Répondre en citant

C'est vraiment une excellente idée ce rcueil Max, mais c'est un travail considérable, car il faut tester aussi, tout élément attesté et testé devient un élément scientifique. De ce fait, sa valeur en est plus grande, et quel enrichissement personnel... Personnellement, j'ai trois fabrications à réaliser, et je n'en aie pas encore commencé une... Sad
Il faut dire qu'en ce moment je suis très occupé, mais ça me hante l'esprit. J'ai même pensé à faire une expérience dans un véritable chateau (j'avais vu une émission la dessus) rester une semaine dans cette enceinte en reproduisant au mieux le quotidien d'un seigneur et de son entourage. Mais, cela demande de grandes connaissances et surtout beaucoup d'équipements, tout ça c'est un budget aussi. En outre, il faudrait être une dizaine et se répartir les tâches; le travail de l'homme d'arme,  les dames la broderie etc. Filmé 24h/24h avec un rapport de retour d'expérience à la fin faisant ressortir les points positifs et négatifs, suivi d'un avis scientifique de professionnels ou d'anciens professionnels.
_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con


Revenir en haut
Geoffroy de Venasque


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2010
Messages: 579

MessagePosté le: Jeu 31 Mai - 18:46 (2012)    Sujet du message: le dico des armes Répondre en citant

C'est vraiment une excellente idée ce rcueil Max, mais c'est un travail considérable, car il faut tester aussi, tout élément attesté et testé devient un élément scientifique. De ce fait, sa valeur en est plus grande, et quel enrichissement personnel... Personnellement, j'ai trois fabrications à réaliser, et je n'en aie pas encore commencé une... Sad
Il faut dire qu'en ce moment je suis très occupé, mais ça me hante l'esprit. J'ai même pensé à faire une expérience dans un véritable chateau (j'avais vu une émission la dessus) rester une semaine dans cette enceinte en reproduisant au mieux le quotidien d'un seigneur et de son entourage. Mais, cela demande de grandes connaissances et surtout beaucoup d'équipements, tout ça c'est un budget aussi. En outre, il faudrait être une dizaine et se répartir les tâches; le travail de l'homme d'arme,  les dames la broderie etc. Filmé 24h/24h avec un rapport de retour d'expérience à la fin faisant ressortir les points positifs et négatifs, suivi d'un avis scientifique de professionnels ou d'anciens professionnels.
_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Ven 1 Juin - 12:28 (2012)    Sujet du message: le dico des armes Répondre en citant

     Tu as tout à fait compris que ce qui est passionnant pour nous, c'est le travail en profondeur, au plus près des sources historiques.

     Dans un premier temps, avec l'avis de Pierre de Fos on pourrait se lancer dans la réalisation d'un bouclier mi-lourd occitan de la première moitié du XIIIe siècle. Il n'existe aujourd'hui qu'un exemplaire de bouclier médiéval (en mauvais état) qui laisse voir une construction en "bois moulé" composé de planches fines (3 à 4 mm) collées en trois couches. Le bois employé ou les bois employés pour cette réalisation étaient le peuplier ou le tilleul. Bien avant, le "scrutum" romain était réalisé avec cette technique et nous disposons aussi des sources archéos.
    Aujourd'hui il y a des entreprises qui réalisent des planchettes en peuplier pour réaliser les cagettes pour les maraichers. Nous pourrions nous approvisionner en peuplier chez ces fabricants.
Qu'en penses-tu ?


Revenir en haut
Geoffroy de Venasque


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2010
Messages: 579

MessagePosté le: Ven 1 Juin - 15:39 (2012)    Sujet du message: le dico des armes Répondre en citant

Oui effectivement le peuplier serait plus abordable. J'avais fait faire un devis pour des planchettes en tilleul, une scierie dans l'ardeche me réalisait cet usinage, mais cela revenait à 199 euros HT et juste de quoi fabriquer un bouclier. Donc, ça fait réfléchir Sad
de Cabaret, m'a montré il n'y a pas longtemps un modèle de bouclier réalisé par l'assemblage de planchettes verticales, sauf celle du haut qui était transversale, certainement pour une meilleure résistance. Il m'a certifié que ce bouclier est de la période XIIIe. Il aurait les sources. Nous devrions exploiter cela aussi, à savoir l'origine du point de vue géographique. Peut-être dès lors, qu'il existait deux type de fabrications à cette époque.
Nous aurons l'occasion d'en parler lors de notre prochaine rencontre avec lui. Pour l'heure, l'idée de fabiquer un premier bouclier en peuplier est intéressante et à moindre coût. Concernant, sont utilisation, je ne pense pas qu'il faille taper comme un bourrin dessus, mais rechercher les véritables techniques de combats (épée bouclier, lance) je ne pense pas qu'au combat les adversaires se jetaient dessus comme des sauvages, mais plutôt que les affrontements étaient calculés... Pour une simple raison, il y avait la mort au bout... Donc, je me mets à la place d'un combattant et m'imagine jouer ma vie dans un affrontement sachant que le premier coup peut être fatal. Pour moi, ça serait: éviter d'être touché et toucher le premier en trouvant la faille. Pour revenir au bouclier, je verrais plutôt: léger pour la mobilité et assez résistant pour absorber quelques chocs ou estoques. Le bouclier, à mon sens, est donc lié à la technique de combat. Mais je ne suis pas un expert en la matière donc, cet avis m'est propre et n'engage que moi.
_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con


Revenir en haut
Guillaume de Pensac
Membres Trencavel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2012
Messages: 934
Localisation: Saint-Rémy (71)

MessagePosté le: Sam 2 Juin - 13:12 (2012)    Sujet du message: le dico des armes Répondre en citant

«  je ne pense pas qu'au combat les adversaires se jetaient dessus comme des sauvages, mais plutôt que les affrontements étaient calculés... Pour une simple raison, il y avait la mort au bout... Donc, je me mets à la place d'un combattant et m'imagine jouer ma vie dans un affrontement sachant que le premier coup peut être fatal. Pour moi, ça serait: éviter d'être touché et toucher le premier en trouvant la faille »
Michel, ton message me satisfait.
Aujourd'hui les chercheurs partagent ta façon de voir le combat au XIIIe siècle, à savoir que:
-          le bouclier était l'élément principal de défense du combattant.
 

« Pour revenir au bouclier, je verrais plutôt: léger pour la mobilité et assez résistant pour absorber quelques chocs ou estoques. »
 

Il est fort probable que le bouclier léger a coexisté avec le bouclier lourd.
Le bouclier lourd par son inertie résistait davantage aux charges à la lance, et aux carreaux d’arbalète.  Ce bouclier qui devait être un élément de défense du piéton deviendra le pavois des siècles suivants.
Le bouclier léger, comme tu le soulignes se devait d’être très maniable  pour contrer toute attaque à l’épée, à la hache et à la lance. C’était l’arme de défense, par excellence, du chevalier.

«  de Cabaret, m'a montré il n'y a pas longtemps un modèle de bouclier réalisé par l'assemblage de planchettes verticales, sauf celle du haut qui était transversale, certainement pour une meilleure résistance. Il m'a certifié que ce bouclier est de la période XIIIe. Il aurait les sources ».

 

Je ne connais pas les sources de ce type de bouclier XIIIe. Mais je suis preneur !

« Concernant, sont utilisation, je ne pense pas qu'il faille taper comme un bourrin dessus, mais rechercher les véritables techniques de combats (épée bouclier, lance

.. Le bouclier, à mon sens, est donc lié à la technique de combat. Mais je ne suis pas un expert en la matière donc, cet avis m'est propre et n'engage que moi ».
 

A la vue des trouvailles faites en archéologie subaquatique ( épées exemptes de dent ) les techniques de combat étaient à l’opposé de ce que l’on voit en médiéval aujourd’hui.
Au XIIIe siècle, l’épée était conçue pour tuer et non pour ferrailler.

   D’ici quelques jours je posterais un topo sur la fabrication des boucliers.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:51 (2016)    Sujet du message: le dico des armes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie-de-Trencavel Index du Forum -> Vie Militaire -> Armes et protections XIIIeme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème MGP_Medieval créé par MagicGraph Pro 7 Concept © 2009
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com